Histoire

Il y a un an, Mayotte devenait le 101e département français et le 5e DOM. Préservée du tourisme de masse, cette petite île du canal du Mozambique, entre l’Afrique et Madagascar, est propice à un voyage dépaysant, entre plages exotiques et brousse tropicale.

Le lagon de l’île de Mayotte

Le tourisme francophone dans l’océan Indien est vite assimilé à la seule île de la Réunion. Mais c’est oublier un peu vite la petite île de Mayotte (on va passer sous silence les îles Éparses réservées aux scientifiques et aux militaires).

Le principal attrait de l’île volcanique de Mayotte est sa barrière de corail qui délimite un des plus grands lagons fermés du monde. Avec un phénomène assez rare et donc remarquable de double barrière. Cette mer intérieure, protégée des mouvements de l’océan, est un immense aquarium à ciel ouvert, un véritable paradis pour la pratique des loisirs nautiques : plongée sous-marine mais aussi sorties naturistes consacrées à l’observation des dauphins, des baleines à bosse (en saison), de la faune et de la flore de la mangrove. À noter que ce lagon est aujourd’hui partie intégrante du premier parc naturel marin d’Outre-mer destiné à protéger et préserver la biodiversité marine. Les moins téméraires des visiteurs, ceux qui préfèrent rester sur le bord des plages tropicales qui entourent l’île se contenteront – sans grande difficulté – de nager avec les tortues marines ou d’observer l’exubérante vie marine avec juste un masque et un tuba.

Tortue de Mayotte - Photo : Sylvain Rosset

Tortue de Mayotte

 

Balade au cœur de Mayotte

Après le lagon, la visite de Mayotte se poursuit dans les terres. De nombreuses balades à travers la brousse et la forêt tropicale offrent aux yeux des randonneurs des panoramas somptueux, une flore abondante et une faune endémique. Côté faune, deux animaux sont emblématiques de l’île : le maki, une espèce de lémurien propre à ce bout de terre, et la roussette, une chauve-souris de grande taille qui parcourt le ciel sans répit. Côté flore, c’est l’ylang-ylang qui retiendra votre attention. La fleur, à l’odeur si particulière et si caractéristique, est utilisée en parfumerie.

Parmi les endroits et les sites remarquables à voir pendant votre voyage :

  • Le Mont Choungui. Le 2e plus haut sommet deMayotte offre, du haut de ses 594 m, après une rando-escalade quelque peu sportive, un point de vue unique sur l’île, son lagon, l’océan ;
  • La réserve naturelle de Saziley. Un site de prédilection pour bivouaquer et observer, avec des éco-gardes, les tortues marines pondre sur la plage à la tombée de la nuit. Avec un peu de chance vous pourrez également observer une émergence, c’est-à-dire l’éclosion des œufs ;
  • Le lac Kariani. Un lac d’eau douce où se regroupent poules d’eau et échassiers.

On pourrait encore citer bien d’autres sites à visiter. Pour en avoir un aperçu exhaustif avant d’embarquer pour Mayotte, l’île au lagon, rendez-vous sur le site de l’office de tourisme :www.mayotte-tourisme.com

 

Laisser un commentaire




Camping le Patisseau |
Berlin2014 |
2014 : Pérou/Bolivie, Terre... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | camtof2015
| Careunion
| Spud et Marine en Australie